Envoyer à un ami

Qu’est-ce que la mauvaise digestion ?

La mauvaise digestion se manifeste par un ensemble de malaises qui apparaissent après les repas et résultent d’un processus digestif inefficace et incomplet.

Aussi appelée « dyspepsie », la mauvaise digestion fait en sorte que les particules alimentaires qui ne sont pas scindées en leur plus simple expression ne puissent être absorbées adéquatement. Leur taille volumineuse les empêche de traverser la muqueuse intestinale pour être acheminées jusqu’aux cellules de l’organisme.

À long terme, cette problématique est susceptible d’engendrer des déficiences nutritionnelles en vitamines, en minéraux, en acides aminés, en acides gras essentiels, en protéines, etc. Ces déficiences nutritionnelles conduiront à l’apparition de désordres de santé incluant l’anémie, la fatigue, les maux de tête et les migraines.

De plus, les aliments mal digérés irritent la muqueuse digestive. Ces irritations se traduisent d’abord par des inconforts stomacaux et abdominaux. Présentes de manière chronique et soutenue, elles peuvent contribuer au développement de pathologies du tube digestif, incluant la gastrite, la colite ulcéreuse et le syndrome du colon irritable.

Le contact régulier avec des substances « irritantes » nuit à l’intégrité de la muqueuse intestinale, laquelle risque de devenir poreuse (imaginez un fin tamis parsemé de trous), laissant entrer dans la circulation sanguine des substances alimentaires mal digérées pouvant être à l’origine de manifestations allergiques (urticaire, eczéma, asthme, etc.),auto-immunes (arthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, lupus érythémateux, psoriasis, sclérose en plaques, maladie de Crohn, etc.) et de surcharges toxiniques (acné, maux de tête et migraines).

Un processus digestif inadéquat est associé à la dysbiose intestinale (déséquilibre de la flore intestinale). En plus de causer des diarrhées, de la constipation et des flatulences, la perturbation de la flore intestinale est associée à une faible résistance aux infections.

Description du processus digestif

La digestion est un processus complexe qui vise l’absorption des éléments nutritifs à travers la muqueuse intestinale. Cette activité physiologique nécessite la coopération de plusieurs organes et se déroule étape par étape au cours du transit de la nourriture, depuis la bouche jusqu’à l’intestin grêle.

La digestion mécanique englobe tous les mouvements de « brassage » du bol alimentaire, incluant la mastication, soit le mélange de la nourriture et de la salive à l’aide de la langue, le pétrissage de la nourriture dans l’estomac et la segmentation, c’est-à-dire des mouvements de va-et-vient qui permettent de mélanger la nourriture aux sucs digestifs. La digestion mécanique prépare physiquement la nourriture pour la digestion chimique.

La digestion chimique permet la dégradation de grosses particules alimentaires en nutriments. Celle-ci est effectuée par les enzymes sécrétées par diverses petites glandes présentes au sein du tube digestif mais également par les glandes annexes, incluant les glandes salivaires, le foie et le pancréas. La bile, sécrétée par le foie, a un rôle important à jouer dans la digestion mécanique.

Que se passe-t-il en présence de mauvaise digestion ?

La mauvaise digestion résulte d’un transit digestif inadéquat, soit trop lent ou trop rapide, mais principalement de la sécrétion insuffisante de sucs digestifs, regroupant la salive, les sucs gastriques, les enzymes pancréatiques, les sucs intestinaux et la bile.

Ces anomalies engendrent des fermentations et des putréfactions intestinales et prédisposent à une dysbiose intestinale (flore intestinale anormale). Elles constituent une entrave majeure à l’absorption des éléments nutritifs.

Manifestations cliniques de la mauvaise digestion :

    - Sensation de digestion lente
    - Brûlements d’estomac
    - Éructations (rots) fréquentes
    - Reflux gastrique
    - Gonflement de l’estomac
    - Lourdeurs à l’estomac
    - Douleurs dans le haut de l’abdomen
    - Hoquet
    - Nausées, haut-le-cœur, vomissements
    - Ballonnements et gonflements abdominaux
    - Flatulences
    - Crampes abdominales
    - Gras dans les selles
    - Fragments d’aliments dans les selles
    - Constipation
    - Diarrhée
    - Maux de tête après avoir mangé
    - Fatigue après les repas
    - Perte de poids
    - Perte d’appétit ou sensation de satiété précoce

Les problèmes de mauvaise digestion touchent 1 personne sur 4.

Les causes de la mauvaise digestion

Le stress figure parmi les éléments majeurs à l’origine de la mauvaise digestion.

Sous l’effet d’un stress, la fonction digestive est automatiquement mise en veille. La priorité pour l’organisme n’est pas alors de digérer des aliments mais plutôt de fuir ou de vaincre « l’ours qui court derrière vous »… Une mauvaise hygiène alimentaire (manger rapidement, boire de grandes quantités de liquides en cours de repas, terminer les repas avec des aliments sucrés, etc.) perturbe également le processus de digestion.

La présence d’agents infectieux (bactérie pathogène, levure ou parasite dans la lumière intestinale) peut aussi être à l’origine d’une perturbation de la digestion. Enfin, la prise de certains médicaments (aspirine, antiacides, anti-inflammatoires non stéroïdiens, anxiolytiques, antibiotiques, etc.) a pour effets secondaires de nuire au processus de digestion.

Envoyer à un ami

Viazen Pharma Inc. ©2007-2013

Témoignez / Contactez-nous

English / Français